BeninInfo.com
|
RESEAU D'INFORMATION DE PUBLICITE ET DE PROMOTION DU BENIN
|
-
 
•china.org 05/06/2013. -
Recommander cet article

Bénin: Environ 20 milliards de FCFA engloutis dans la lutte contre la pollution atmosphérique


Le gouvernement béninois a déjà consenti environ 20 milliards de francs CFA pour lutter contre la pollution atmosphérique sur toute l'étendue du territoire national, a annoncé ce mardi à Cotonou le ministre béninois de l'environnement, Blaise Ahanhanzo-Glèlè.

"De 2008 à 2011, l'exécutif béninois a consenti des exonérations douanières et fiscales pour les motos deux roues quatre temps pour environ 19 886 millions de francs CFA pour un total de 266 857 motocyclettes quatre temps sur toute l'étendue du territoire national", a-t-il déclaré.

Pour ce responsable politique en charge du département de l'Environnement, bien que l'exécutif béninois ait déployé cet effort, la pollution atmosphérique au Bénin et surtout dans les grandes villes du pays, demeure très préoccupante.

"Sur 5643 véhicules motorisés contrôlés en 2012, encore 23,67% sont pollueurs", a-t-il déploré, soulignant la nécessité de l'implication totale des acteurs à tous les niveaux dans ce combat de lutte contre la pollution atmosphérique.

"Malgré tous ces efforts déployés par l'exécutif béninois, ce phénomène ne pourra être combattu sans l'implication totale des acteurs à tous les niveaux, notamment les importateurs des véhicules, les importateurs et distributeurs des produits pétroliers, les associations des consommateurs, les mécaniciens autos et motos", a-t-il indiqué.

IMPACT DE LA POLLUTION ATMOSPHERIQUE SUR LA SANTE HUMAINE A COTONOU

Selon une étude réalisée par la Banque mondiale, la pollution de l'air dans la capitale économique béninoise, Cotonou, est responsable d'une fréquence plus importante des infections respiratoires aiguës (IRA).

Ainsi, explique la même étude, à l'image de la plupart des pays en développement, le transport urbain à Cotonou est caractérisé par une crise des transports collectifs et une croissance anarchique des autres moyens de transport tels que les deux-roues. L'activité de moto-taxis, très attractive pour la population car ne nécessitant aucune formation et se réalisant souvent de manière informelle, s'est progressivement accrue.

A cet effet, la prolifération et l'utilisation généralisée de ces deux roues ont de graves conséquences environnementales.

"En rejetant de grandes quantités de gaz à effet de serre et de polluants, ils nuisent à la qualité de l'air et posent de sérieux problèmes de santé publique", révèle la même source.

En particulier, ajoute le même document, les conducteurs de moto-taxis, qui sont les plus exposés, sont dix fois plus sujets à des problèmes respiratoires que des individus vivant en milieu rural.

"L'espérance de vie de ces conducteurs de moto-taxi s'est ramenée à 40 ans, contre 54 ans pour le reste de la population", révèle la même source.

Elle précise que la pollution atmosphérique fait perdre chaque année à l'économie béninoise plus de 1,2% de son produit intérieur brut (PIB), soit environ 20 milliards de francs CFA. Fin

Source: http://french.china.org.cn/foreign/txt/2013-06/05/content_29026841.htm