Modernisation des marchés de Cotonou et environ: La vision du chef de l’Etat exposée aux femmes de Dantokpa.
La Nation - Par Maryse ASSOGBADJO 01 Jui 2017 .
Le directeur général de la Société de gestion des marchés autonomes (Sogema), Armand Gansè, et le chargé de mission du chef de l’Etat, Denis da Conceiçao, ont échangé, ce mercredi 31 mai, avec les femmes de Dantokpa. La rencontre qui a eu lieu dans les locaux de ladite société vise à partager avec les vendeuses la vision du chef de l’Etat sur les marchés de Cotonou et environ.
Les marchés de Cotonou et d’Abomey-Calavi changeront bientôt de visage. Le chargé de mission du chef de l’Etat, Denis da Conceiçao et le directeur général de la Société de gestion des marchés autonomes (Sogema), Armand Gansè, ont annoncé cette nouvelle aux femmes de Dantokpa, hier.
Dans une dynamique d’explications et de dialogue, ils ont exposé aux principales bénéficiaires tout l’intérêt de la rénovation et de la reconstruction des marchés de la capitale économique et de la cité dortoir. Cette ambition, selon le chargé de mission du chef de l’Etat, répond au souci de modernisation desdits marchés. La nouvelle configuration offrira des espaces commerciaux plus attrayants et plus élégants. « Nous avons un président de la République qui nourrit beaucoup d’ambitions pour le Bénin. C’est un homme qui agit sans tambour ni trompette; son souci est de pouvoir rebâtir nos marchés à l’image de ceux de la sous-région », explique-t-il.
Les vendeuses seront les premières bénéficiaires de ces joyaux. A en croire le directeur général de la Sogéma, Armand Gansè, relativement à ce sujet, beaucoup d’intoxications ont alimenté les réseaux sociaux ces derniers jours. « Il fallait organiser cette rencontre pour expliquer aux femmes les bonnes intentions du chef de l’Etat », précise-t-il.
Pour sa part, Denis da Conceiçao apaise celles qui craignent de perdre leurs places dans les marchés à rénover. « Il ne s’agit pas de vous déguerpir, mais d’œuvrer à l’amélioration de vos conditions de vie », rassure-t-il. Une fois les marchés relookés, ils attireront plus de clientèle. « Les travaux préliminaires sont achevés et la phase pratique démarrera bientôt », annonce le directeur général de la Sogéma.
La modernisation des marchés de Cotonou et d’Abomey-Calavi figure en bonne place dans le Programme d’action du Gouvernement (Pag). En dehors des marchés secondaires, 35 marchés principaux seront reconstruits et rénovés dans les prochains jours. « Selon la vision du président de la République, chaque arrondissement aura son marché », détaille son envoyé.
Déjà, les commerçantes semblent être enthousiasmées par la nouvelle. Après avoir salué l’initiative du président Patrice Talon, elles ont souhaité le démarrage effectif des travaux dans les meilleurs délais, car reconnaissent-elles, les marchés du Bénin ne répondent pas aux normes en la matière. « Il est très souhaitable de reconstruire Dantokpa, mais nous voulons croire au Gouvernement de la Rupture. Beaucoup de régimes nous ont entretenues plusieurs fois déjà sur le même sujet sans honorer leurs promesses », rappelle Mouyinatou Ahounou, déléguée dans le secteur quincaillerie et pièces détachées. La reconstruction du marché passe aussi par sa réorganisation et son agrandissement, insiste-t-elle. Les vendeuses tiennent également à la réfection des voies d’accès au marché et à la prise en compte des situations des femmes d’Adjégounlè et de celles qui sont victimes de l’opération de libération des espaces publics.
Leurs doléances n’ont pas tardé à trouver de réponses. « Il y a des raisons de faire confiance au président de la République. Il se bat avec son Gouvernement et sa femme pour améliorer vos rapports aux activités économiques et au bien-être de vos familles », soutient Denis da Conceiçao. Pour finir, il affirme que chaque femme a un rôle à jouer dans le travail de reconstruction du pays, amorcé par le régime du Nouveau départ.