-
MAGAZINE DE LA FEMME BENINOISE | EDITON DE NOVEMBRE 2012

Règles douloureuses les remedes naturels

Peu avant les règles et pendant celles-ci, de nombreuses femmes souffrent de crampes, de sautes d’humeurs, etc. Parfois très douloureux, ces symptômes (que l’on connaît également sous le nom savant de dysménorrhée ) peuvent toutefois être atténués. Découvrez quelques remèdes naturels pour ne plus redouter la période de vos règles.

Crampes : misez sur l’homéopathie

Les femmes les connaissent bien, ces crampes terribles qui accompagnent l’arrivée de règles. Certaines parlent de « morsures », d’autres les comparent aux contractions de l’accouchement, ce qui est certain c’est qu’elles sont parfois si intolérables qu’il faut rester alitée. Selon la sensation qu’elles diffusent dans votre corps, vous trouverez le remède homéopathique qui convient : Actaea Racemosa 9 CH, Caulophyllum 9 CH Chamomilla Vulgaris 9 CH…le mieux étant de demander conseil à votre médecin homéopathe ou à votre pharmacien.

Syndrome prémenstruel : granules et huiles essentielles

Quelques jours avant les règles, vous ressentez des douleurs au niveau des seins, vous devenez irritable : c’est le syndrome prémenstruel. Mais ce n’est pas une fatalité ! Là aussi l’homéopathie peut vous aider : Folliculinum 15 CH est particulièrement indiqué dans ce cas. Pour tempérer votre humeur, pensez aux huiles essentielles qui apaisent et relaxent (lavande…) et aux composés d’aromathérapie à base de sauge par exemple, et si vous aimez le goût de la camomille faites-vous des tisanes. Misez également sur l’huile d’onagre et de bourrache en traitement de fond.

Yoga, alimentation, acupuncture peuvent vous aider

Un mode de vie sain, une activité sportive ou de relaxation, des séances d’acupuncture, un bain bien chaud sont autant de pistes à explorer pour calmer coûte que coûte les règles douloureuses et le syndrome prémenstruel. Testez ce qui vous convient le mieux et comme de nombreuses femmes vous finirez pas trouver le remède qui vous soulage. Cependant, si ni les solutions naturelles ni les médicaments ne fonctionnent, ne prenez pas les choses à la légère ou avec résignation : mieux vaut consulter votre gynécologue car il peut s’agir d’une endométriose. Mais rassurez-vous, heureusement ce n’est pas la majorité des cas.

Surtout, pensez à bien vous chouchouter et vous reposer si vous le pouvez durant cette période : une simple bouillotte bien chaude sur le ventre peut parfois faire des miracles !

Source: http://www.herbalife-blog.fr